AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -

Aller en bas 
AuteurMessage
Odrean Hartzig

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 32
Date d'inscription : 17/11/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 988 ans
Ambitions: Just Do My Job

MessageSujet: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Lun 8 Déc - 22:25



C'était le grand soir, Odrean devait partir avec Yacinthe, Adam et Seena jusqu'au repaire des lycans afin d'ouvrir les pourparlers. Il ne savait pas vraiment, si au final, il reviendrait vivant au manoir après une telle rencontre. Rien n'était certain, tout les vampires étaient sur le qui-vive. Odrean savait pertinemment que certains d'entre eux espéraient secrètement que cette rencontre tourne en bain de sang, cela lui donnait un poids supplémentaire sur les épaules. Il ne devait rien arriver à Gravers, sinon cela serait le chaos au sein du clan. En tant que bras droit, il se devait d'aller avec son maître, pour le protéger, pour le soutenir. Bien qu'il eut préféré y aller seul et laisser son chef en sécurité à la maison, ce dernier avait insisté, disant qu'il serait plus qu'impoli d'envoyer un second signer ce traité, alors que les lycans leurs faisaient l'honneur d'envoyer leur chef directement. Il avait bien raison. Tout de même, Odrean s'inquiétait beaucoup pour la sécurité de Gravers. Le fait qu'Adam les accompagne aidait à calmer son angoisse. Le fin stratège leur serait d'une grande utilité. Puis Seena, quoi qu'un peu impulsive, était un bon garde du corps, au besoin.

Odrean avait quelques choses à régler avant de partir. Des ordres à donner, des gens à voir, et des adieux à faire, si jamais il lui arrivait quelque chose. Marlow était dans sa chambre, elle était assise dos à Odrean qui était accoudé dans l'encadrement de la porte, les bras croisés, la regardant. Elle n'avait pas encore remarqué sa présence, trop occupée à se pomponner dans le miroir de sa coiffeuse. Elle ressemblait à une star des années vingt, avec son miroir travaillé et sa petite table blanche. Odrean la regardait se brosser les cheveux sans rien dire. Il trouvait pratiquement captivant de pouvoir l'observer alors qu'elle se pensait seule, il avait l'impression de la voir dans son élément naturel, pas de jeux, pas de mensonges, elle n'était qu'elle même devant son reflet. Elle se mettait toute belle, pas pour lui, non, mais pour aller chasser, afin de séduire d'autres hommes. Odrean serra les bras à cette pensé qui le mettait souvent hors de lui. Cependant, il faisait lui-même ce genre de choses, il devait donc la laisser agir à sa guise. Le fait était que, dès le premier jour, il avait été terriblement jaloux de tout ce qu'elle pouvait bien toucher. Il désirait qu'elle lui appartienne totalement, mais c'était impossible dans leur condition. Les vampires étant beaucoup trop libertins, lui-même n'arriverait pas à rester fidèle.

Il décida donc de lui faire part de sa présence en toussotant un petit peu. Lorsqu'elle se retourna vers lui, il décroisa les bras afin de montrer le paquet qu'il avait apporté à Marlow. Ce n'était pas une fleur, ce n'était pas un bijou, c'était une pochette de sang sous vide, le seul repas auquel elle aurait droit, ce soir. Il lui lança sur les genoux, sans cérémonie. Le message était clair:


- Tu ne sors pas ce soir, Marlow.

En effet, Odrean ne voulait pas qu'elle aille chasser dans de telles circonstances. Avec tous ces massacres, il était hors de question qu'il la laisse sortir de la maison. Surtout qu'alors, il serait chez les lycans et qu'il ne voulait pas qu'elle lui cause une inquiétude supplémentaire. Il voulait la savoir en sécurité à la maison, avec Iveana. Il savait qu'elle serait probablement en colère, mais ce n'était pas une demande d'ami qu'il lui faisait, mais plutôt un ordre de son supérieur. Il croisa les bras à nouveau, restant dans le cadrage de la porte, comme s'il lui bloquait la route.



Dernière édition par Odrean Hartzig le Jeu 11 Déc - 22:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow Tengraaf

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 30
Date d'inscription : 03/12/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 327 ans
Ambitions: Tuer Teany Jenkins une bonne fois pour toutes.

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mar 9 Déc - 2:17

Marlow était nerveuse, très nerveuse, bien plus qu'elle ne l'était d'habitude. Elle savait que la plupart des vampires ne connaissaient pas ce sentiment mais Marlow n'était pas comme eux. En un sens, Marlow était bien plus humaine que la plupart des vampires, froids, sérieux et silencieux. Au contraire, elle, était plutôt bavarde et souriante cherchant à s'amuser le plus possible plutôt que tout prendre au sérieux. A se demander pourquoi elle était la compagne d'Odrean, peut-être le vampire le plus sérieux de tout l'univers. Ce qui faisait bien rire Marlow. Mais ce soir il ne la faisait pas rire, au contraire c'était principalement à cause de lui qu'elle était si nerveuse.

C'était cette nuit que le traité entre les vampires et les lycans allait être conclu, une opération délicate et dangereuse où quatre vampires allaient se retrouver catapultés en plein territoire lycan. Marlow était stressée car c'était un traité capital dont dépendait la survie des deux espèces et que ceux qui allaient risquaient. Non pas que la survie d'Adam et de Seena ne l'intéresse le moins du monde. Yacinthe l'interessait déjà un peu plus, elle pensait que c'était un bon chef et s'il disparaissait la tourmente qui en découlerait balayerait tout sur son passage et de plus, Marlow n'avait pas l'ambition comme la plupart des vampires de prendre sa place. Une vampire sans ambition? Non, Marlow en avait tout autant que les autres seulement ce n'était pas les mêmes c'est tout. Mais ce n'était pas à cause de Yacinthe qu'elle se trouvait dans cet état d'angoisse, seul un homme, un vampire, pouvait la mettre dans cet état, Odrean.

Même si elle s'en défendait de toute ses forces, elle savait qu'elle lui appartenait totalement comme lui n'appartenait qu'à elle. Leurs petites aventures ne signifiaient rien. Marlow s'était toujours comportée vis-à-vis des autres comme si leur relation ne signifiait rien de plus qu'une simple liaison vampirique. Mais n'importe qui, en surprenant le regard qu'elle portait sur Odrean chaque fois qu'elle était près de lui ou la jalousie d'Odrean lorsqu'elle partait séduire d'autres hommes, ne pouvait nier qu'il y avait quelquechose de plus entre eux. Et celà se voyait encore plus quand l'un d'eux se trouvait en danger. Comme ce soir. Odrean devait accompagner les autres au rendez-vous, Marlow n'avait pas tenté de le faire changer d'avis. Elle le connaissait, il ne renonçerait jamais à y aller, il n'était pas du genre à fuir le danger comme certains vampires qu'elle connaissait, des lâches.

Mais cela ne l'empêchait pas de trembler pour lui. Elle cherchait à se raisonner, se calmer ou en tout cas, à cacher le mieux possible ce qu'elle ressentait. Mais rien n'y fit et quand elle sentit qu'elle allait craquer, elle monta dans sa chambre se calmer. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait si Odrean ne revenait pas demain matin, peut-être sombrerait elle dans la folie? Elle-même l'ignorait et elle préférait ne pas le savoir. Marlow n'était pas qu'une vampire atypique, lorsqu'elle chassait, elle devenait l'une des plus efficaces et sauvages d'entre, la Marlow habituelle disparaissait alors. Ne disparaitrait t'elle pas complètement si Odrean ne revenait pas?

Marlow s'efforçait de repousser les questions et les craintes qui se bousculaient dans son esprit. Il valait mieux qu'elle se concentre sur la chasse qu'elle allait entreprendre ce soir avec Iveana et Carleoni, toutes trois comptaient malgré la menace aller chasser et pourquoi s'amuser un peu avec quelques hommes, histoire de s'échapper un peu de la lourde ambiance. Elle s'installa alors devant sa coiffeuse et se maquilla machinalement sans trop penser à ce qu'elle faisait. Puis elle commença à brosser ses longs cheveux blonds, se regardant fixement dans le miroir, de l'extérieur rien ne révélait son bouillonnement intérieur, seuls ses yeux qui contrairement à son habitude se montraient d'une tristesse équivoque la trahissaient. Elle continua à brosser ses cheveux ainsi pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'elle entende un léger toussotement derrière elle.

Elle leva les yeux dans le miroir et croisa ceux d'Odrean. Posant sa brosse, elle se tourna pour le regarder. Il lui lança alors sur les genoux une pochette de sang. Elle la prit et la mit froidement sur la coiffeuse, elle avait plus qu'horreur de ce sang plastifié, à son avis rien n'était meilleur qu'un bon sang chaud prélevé à la source même. Mais elle comprit immédiatement ce qu'il voulait d'elle, avant même qu'il parle et elle fronça les sourcils.


"C'est hors de question! Tu sais aussi bien que moi que ce que tu vas faire est bien plus dangereux qu'une simple chasse alors ne me fais pas la leçon!"

Elle se leva, elle ne supportait pas qu'on lui dicte sa conduite même si c'était lui qui le faisait. Il croisa les bras et resta dans le chambranle de la porte, comme s'il voulait lui couper la route. Mais à d'autres Marlow n'était pas du genre à se laisser effrayer par ses attitudes, elle le connaissait trop bien et depuis trop longtemps. S'il croyait peut-être qu'un simple ordre la ferait changer d'avis, il se trompait. En un instant, l'inquietude qui taraudait Marlow depuis le debut de la journée disparut presque entièrement. Seule au fond de ses yeux, une petite lueur indiquait que même s'il la mettait dans une colère noire, elle ne dormirait plus jusqu'à ce qu'il revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrean Hartzig

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 32
Date d'inscription : 17/11/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 988 ans
Ambitions: Just Do My Job

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mar 9 Déc - 3:12

La réaction impulsive de Marlow était tout à fait attendue par Odrean qui ne broncha pas lorsqu'elle se leva pour faire les cents pas dans sa chambre. Il était normale qu'elle soit en colère et Odrean s'était préparé à cette éventualité. D'ailleurs il avait déjà fait comprendre a Iveana qu'elle ne devait pas sortir, par ordre de son père, et Carleonie avait elle aussi accepté de rester à la maison. Maintenant que Marlow était toute seule pour cette chasse, il n'en fallait pas beaucoup pour qu'elle se fonde dans le moule et qu'elle obéisse. Seulement, ce n'était pas du tout cela qui vint à l'esprit d'Odrean sur le coup. Les mots qu'avaient prononcés Marlow au sujet du niveau de danger des deux activités, démontraient parfaitement que Marlow ne comprenait pas du tout l'enjeu de la situation. Elle croyait dur comme fer que d'aller chez les Loups pour ce traité était plus dangereux encore que d'aller en ville, mais elle n'avait probablement pas comprit ce qui se passait réellement. Il décroisa les bras et les laissa retomber mollement au long de son corps en soupirant. Il s'était détendu et son regard était maintenant inquiet. Il s'approcha lentement d'elle, puis prit son visage entre ses mains, afin qu'elle le regarde droit dans les yeux et qu'elle cesse de bouger.

''Tu n'as pas l'air de comprendre. Je serai probablement beaucoup plus en sécurité avec les loups qu'en ville. On ne sait toujours pas ce qui se passe et on ne connait pas l'identité de ceux qui massacrent notre espèce et celle des lycans depuis trois jours. Personne ne s'en est sortit vivant pour en parler Marlow, aucun des nôtres en tout cas, et c'est assez pour me convaincre de te garder ici, même si pour ça je doit t'enchaîner au sous-sol.''

Et Marlow savait, qu'Odrean avait du talent avec les chaînes, que cela soit par l'épisode de Bullock une centaine d'année plus tôt, ou pour un certain jeu auquel ils avaient déjà jouer... Bref, il avait commencé sa phrase avec tendresse, pour la terminer très fermement. Il voulait qu'elle comprenne que le danger n'était probablement pas chez les loups, même si lui-même en doutait. Il n'avait certainement pas confiance en ces bêtes sauvages, mais devant Marlow, il devait se tenir droit, comme le faisait Yacinthe face à lui, même peut-être devait-il lui mentir. Car, s'il y avait un danger potentiel à cette réunion, le plus gros ennemi se trouvait à l'extérieur et attendant patiemment que les vampires sortent du manoir pour les déchiqueter.

''De toute façon, Ivy et Carli ne sortiront pas, elles non plus. [Ce qui est faux, puisque qu'Iveana participe à l'intrigue des bois, mais ça Odrean ne le sait pas] Autant ne pas sortir toute seule!''

Cette fois, il avait utilisé une tonalité légère, sentant que l'atmosphère était étouffante, et n'ayant pas réellement envie de passer son, peut-être, dernier moment avec sa compagne, en se disputant. Se disant que peu importe la façon dont il s'y prendrait, elle resterait sagement au Manoir, il se concentra sur autre chose. Il vint coller son visage sur le front de Marlow et prit une lente bouffée de l'odeur de ses cheveux. En fait, Odrean n'embrassait pas Marlow très souvent, il lui montrait son affection d'autres manière, en la frôlant, par exemple, lorsqu'elle passait près de lui, ou comme maintenant, en respirant son parfum. Il voulait se souvenir de son odeur le plus longtemps possible. Il glissa ses mains le longs de ses épaules jusqu'à ses petites mains et il les encercla avec les siennes, grandes et fortes. Il fit, et pour la toute première fois depuis qu'il connaissait Marlow, une chose totalement impensable. Il soupira, puis il ouvrit sa grande carapace dure, le temps d'une courte phrase.

"J'aimerais que tu restes ici. Pour que j'ai la conscience tranquille. S'il-te-plait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow Tengraaf

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 30
Date d'inscription : 03/12/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 327 ans
Ambitions: Tuer Teany Jenkins une bonne fois pour toutes.

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mar 9 Déc - 22:13

Marlow était tendue, elle avait un caractère impulsif et contradictoire, plus on essayait de lui dicter sa conduite, plus elle refusait de se laisser faire, dites lui blanc, elle dirait noir. Bref... plus Odrean voulait l'obliger à rester, plus sa volonté de sortir grandissait. Il croyait quoi? Elle n'était pas une poupée de porcelaine fragile qui se cassait au moindre choc et qu'il pouvait manipuler à sa guise. Elle savait au fond d'elle qu'il pouvait lui faire faire n'importe quoi mais il était hors de question qu'il sache et encore plus qu'il le fasse. Ses yeux lançaient des éclairs montrant clairement qu'il était hors de question qu'il l'oblige à rester ici contre sa volonté, elle n'était pas un pantin.

Elle se raidit lorsqu'Odrean décroisa les bras et s'approcha d'elle. Elle savait qu'il ne lui ferait jamais de mal, néanmoins elle redoutait une vive dispute. Mais elle ne fuit pas lorsqu'il lui prit tendrement le visage entre ses mains, attendrie par ce geste et mit ses mains sur les siennes se détendant de nouveau. Elle plongea alors ses yeux dans les siens et vit qu'il était surtout inquiet pour elle. Sa colère disparut alors aussi vite qu'elle était venue.


"Et toi, non seulement tu vas sortir risquant de te faire massacrer et par ces inconnus et par les lycans! Dis-moi en quoi c'est plus raisonnable?"

Marlow se retint de livrer tout ce qu'elle ressentait ou de laisser des larmes couler sur ses joues, un vampire ne pouvait pas, ne devait pas pleurer. Il était hors de question, qu'il la voie ainsi. Déjà qu'il l'avait vue dans de facheuses situations dont elle ne se serait pas sortie sans lui, elle refusait qu'il voie encore une de ces facettes fragiles. Elle n'était pas comme ça normalement, elle était forte, confiante et pleine d'assurance, pourquoi est ce qu'il fallait qu'il soit toujours là quand elle craquait? Alors que lui ne craquait jamais. Pourquoi fallait il qu'elle soit comme ça avec lui? Elle ne dit rien lorsqu'il parla d'Iveanna et de Carleoni, se contentant de le regarder.

Elle sentait qu'il n'avait pas envie de se disputer avec elle. Elle non plus, c'était peut-être leurs derniers moments ensemble. Il se rapprocha alors d'elle collant son visage contre son front comme il le faisait pour lui montrer son affection. Elle ferma les yeux, voulant profiter de sa présence tant qu'elle le pouvait encore. Il prit ses mains dans les siennes et les serra avec douceur. Elle posa sa tête sur son épaule, s'ennivrant de lui un moment puis réouvrit les yeux en l'entendant parler. Le temps d'une courte phrase, il venait de lui qu'il voulait qu'elle reste là car il s'inquieterait trop pour elle. Ce n'était pas un ordre mais une demande, une supplique. Marlow releva la tête, le regardant de nouveau dans les yeux. Elle resta un moment silencieuse, ce qui était rare pour elle.


"Je ne sortirais pas..."

Sa douceur avait eu raison de son obstination. Elle savait que ce n'était pas simplement à cause d'un ordre qu'il voulait qu'elle reste mais parce qu'il tenait à elle. Et cela plus qu'autre chose l'avait convaicue. Elle resta là quelques instants, tentant de réfréner les larmes qui lui montaient aux yeux malgré elle puis soupira

"Je suppose que ça ne servirait à rien si je te demandais de rester. Mais fais attention à toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrean Hartzig

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 32
Date d'inscription : 17/11/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 988 ans
Ambitions: Just Do My Job

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mar 9 Déc - 22:49

Odrean savait très bien qu'elle ne sortirais pas, il ne lui en donnait pas le choix, de toute façon. Il avait simplement eu besoin qu'elle accepte par elle-même, il voulait qu'elle fasse ce qu'il lui demande, sans qu'il n'ait à la forcer où à lui tordre un bras. Sa tactique d'infériorité avait bien fonctionné. Odrean affectionnait Marlow, il ne voulait pas qu'il ne lui arrive quoi que ce soit, mais il la connaissait aussi très bien. Son caractère de princesse l'avait carrément obligé à être très franc avec elle, sachant pertinemment que c'était le seul moyen de la faire changer d'avis. La douceur dont il avait usé envers sa compagne, ce n'était pas lui, ce n'était pas son genre. Au bout du compte, peut-être qu'Odrean avait utilisé cette technique afin de la manipuler. Les vampires étant au départ, les pires manipulateurs. Mais en y réfléchissant bien, Marlow avait aussi eut ce qu'elle voulait de la part d'Odrean, de la tendresse. Peut-être était-ce elle qui avait manipulé Odrean? L'important était qu'elle lui dise qu'elle resterait. Sa proximité le rendait tendu. Il laissa les mains de sa compagne afin de la serrer d'avantage contre lui.

- Très bien, dans ce cas, pas de chaînes ce soir.

Il avait prononcé ces mots tout bas, juste à côté de l'oreille de Marlow, dans un chuchotement sensuel. La soulevant dans ses bras en l'agrippant par les cuisses, il se dirigea de nouveau vers la porte de la chambre, toujours ouverte afin de la fermer d'un coup de pied. Puis Marlow lui parla de ses propres inquiétudes, lui demandant presque de rester. Évidemment, lui aussi allait sortir, lui aussi allait être à découvert. Seulement, il était plus fort, et il serait avec son maître, puis avec deux autres vampires très entraînés. Il avait beaucoup de chances de s'en sortir indemne. Puis, si tout ce passait bien, les loups ne chercheraient pas la bagarre et il rentrerait à la maison sans problèmes. Évidemment, il y avait des risques, mais le mieux était de ne pas y penser. Pour ce qui était de la possibilité qu'il reste au manoir, il n'y réfléchi même pas. Il frôla le cou de Marlow avec ses lèvres. Le fait que Marlow s'inquiétait aussi pour lui, le rendit fier. Cela lui prouvait alors qu'il avait une emprise sur elle, autant qu'elle en avait une sur lui.

- Il ne m'arrivera rien.

C'était peut-être un mensonge. Odrean n'en savait rien. Même s'il essayait de s'en convaincre. Il ne connaissait pas l'identité de la ou des choses qui s'attaquaient à eux, et il ne connaissait pas non plus les réelles intentions des lycans. En fait, il mettrait sa vie plusieurs fois en danger ce soir-là. Premièrement, en sortant du manoir, deuxièmement, en allant chez les lycans, mais il y avait aussi un autre point important sur lequel il fallait se pencher. Odrean serait avec Gravers. Si la vie de celui-ci était mise en danger d'une quelconque façon, Odrean n'hésiterait pas une seconde avant de se sacrifier pour lui, et ça, Marlow en était consciente. Yacinthe Gravers n'était pas seulement un père pour lui, mais bien sa raison de vivre, car il s'était fait un devoir de le servir et de le protéger. Marlow savait que bien avant que son chef ne disparaisse, Odrean serait déjà mort. Elle savait donc aussi que rien n'empêcherait le vampire d'accomplir son devoir en allant voir les lycans ce soir-là. En fait, ce n'était pas ce à quoi Odrean avait envie de réfléchir pour le moment. Il avança jusqu'à la coiffeuse, balayant d'une main les effets qu'il y avait sur le dessus, puis y installa Marlow, bien assise. Il reprit alors son visage dans ses mains puis l'embrassa, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow Tengraaf

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 30
Date d'inscription : 03/12/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 327 ans
Ambitions: Tuer Teany Jenkins une bonne fois pour toutes.

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mer 10 Déc - 0:10

Marlow fit un effort pour se reprendre, redevenir elle-même. Ce qu'elle détestait quand son côté trop humain reprenait le dessus. Elle se calma et cligna des yeux, chassant les larmes qui avaient pu monter. Elle voulait arrêter de penser à ce qui pouvait arriver pour ne penser qu'à lui, ici et maintenant. Il était temps qu'elle arrête d'être cette chose fragile qu'elle n'était pas vraiment. Et si une inquietude subsistait au fond de ses yeux, ses joues reprirent des couleurs et elle parut plus sûre d'elle. Après, elle devait se réjouir, elle avait réussi à lui arracher un peu de tendresse et quelques mots prouvant qu'il s'inquietait pour elle. Elle eut un léger sourire, une pâle copie de l'un de ces sourires séducteurs qu'elle arborait d'habitude, mais un sourire tout de même. Il la serra contre lui et elle se laissa aller tout contre lui. Elle réussit même à rire un peu lorsqu'il lui chuchota à l'oreille.

Il la prit alors dans ses bras, la soulevant puis alla refermer la porte. Elle accrocha ses jambes autour de sa taille et noua ses bras autour de son cou. Elle le regardait toujours dans les yeux et savait ce qu'il projetait de faire, elle même n'y était pas opposée, loin de là. Elle oublia tout le reste, seuls eux deux comptaient. Elle sourit de nouveau, de l'un de ses sourires habituels, qui faisait tomber les hommes comme des mouches et qui, elle le savait, lui plaisait. Elle frissonna lorsqu'il frôla son cou et resserra un peu l'emprise de ses bras. Lorsqu'il affirma qu'il ne lui arriverait rien, elle ne sut pas s'il essayait de la rassurer ou de se convaincre lui même. Elle lui répondit en chuchotant plus qu'en parlant vraiment.


"Il ne vaut mieux pas..."

Elle faillit ajouter: je n'y survivrai pas. Mais elle se retint à temps, elle n'était même pas sûre que ce soit vrai et il était inutile d'y penser maintenant, encore moins de lui dire. Elle voulait croire qu'il lui disait la vérité, que c'était ce qui aller se passer, elle chassa sa peur. Elle savait qu'elle reviendrait mais elle aurait tout le temps d'y songer après. Elle se concentra à nouveau sur le moment présent et sur son amant.

Absorbée par ses yeux, elle remarqua à peine qu'il balayait les affaires de sa coiffeuse. Elle sentit juste qu'il l'asseyait sur quelquechose, elle ne relacha pas pour autant l'étau de ses jambes, le ramenant plus près d'elle encore. Il attrapa son visage et elle relacha alors ses jambes pour se presser contre lui. Il l'embrassa alors, longuement, passionnement. Elle ferma les yeux, la terre se mit à tourner autour d'elle et elle oublia tout ce qui était extérieur à ce baiser. Sans qu'elle s'en rende compte, elle monta son bras dans les cheveux d'Odrean alors que l'autre restait accroché à son cou, et rapprocha encore plus sa tête de la sienne.

Au bout de quelques minutes, elle mit fin au baiser et regarda Odrean quelques instants. Elle lut dans ses yeux la même chose que dans les siens. Pas un seuls de ses multiples amants n'était au même niveau qu'Odrean, elle avait beau multiplier les aventures, il était le seul qui lui faisait cet effet. Parfois, il lui semblait qu'elle était une droguée et lui sa dose. Et elle ne pouvait s'empêcher de le vouloir quelle que soit la façon dont il se comporte avec elle. Mais ce soir, il lui avait montré une part plus tendre de lui même, chose qui ne lui ressemblait pas et celà rendait ce moment plus special à ses yeux. Le rapprochant à nouveau d'elle, elle lui donna à son tour un long baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrean Hartzig

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 32
Date d'inscription : 17/11/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 988 ans
Ambitions: Just Do My Job

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mer 10 Déc - 4:08

Et c'était le moment où, normalement, Odrean arrachait les vêtements de Marlow sans plus d'artifices. C'était le moment où, normalement, elle lui agrippait le cou et qu'elle le mordait sauvagement après avoir enlevé le t-shirt de son amant. C'était le moment où, normalement, Odrean grognait de désir et attrapait Marlow par la gorge afin qu'elle le lâche. Mais rien de tous ceci ne se passa. Odrean retira le visage de Marlow du sien, en reprenant son souffle. Ayant la joue droite de Marlow dans sa main, il se mit à caresser ses lèvres avec son pouce. Puis il ramena les cheveux blonds derrière les oreilles, afin de pouvoir bien voir le visage de la vampire. Ses grands yeux bleus étincelaient comme jamais auparavant. Odrean avait l'impression de se plonger dedans entièrement, et pour la première fois, qui risquait même d'être la dernière. Ce qui normalement aurait été un moment brutal et animal, prenait une toute autre tournure. Même pour Odrean, c'était du nouveau, lui qui croyait avoir tout vu, tout vécu. Il glissa ses mains le longs des bras de la vampire, et il les plaqua sur les siennes afin que leurs doigts s'entremêlent. Puis il posa son front contre celui de Marlow. Il n'osa plus la regarder dans les yeux, pendant un instant. Le fait était qu'il était totalement dépassé par les évènements. Il prit une pause, tentant de clarifier les choses dans sa tête, sans pour autant lâcher Marlow.

Son regard, cherchant à éviter celui de Marlow duquel émanait quelque chose qui rendait Odrean mal à l'aise, alla se poser sur les lèvres de la vampire. Odrean se fit violence afin de ne pas l'embrasser. Mais que ce passait-il? Odrean n'aimait pas embrasser, une vieille légende disant qu'à chaque baiser, on se fait voler une partie de son âme. Pourquoi en avait-il aussi envie, à ce moment là? Il ne pouvait plus regarder ses yeux, ni ses lèvres, il ferma les yeux. Encore là, ce fut difficile, car sans la voir, il ressentait tous ces gestes, chacun de ses soupirs, il entendait sa respiration. Il était en train de devenir fou, chacun des détails de Marlow lui apparaissaient en tête et le faisait se sentir vulnérable. Pour la toute première fois, il se sentait soumis à une autre personne, à l'exception de Gravers. Il ouvrit les yeux à nouveaux. Ne sachant trop s'il s'agissait d'un sentiment d'urgence, étant donné que c'était peut-être la dernière fois, ou alors s'il s'agissait d'autre chose, il dut se rendre à l'évidence. Marlow avait le contrôle, peut-être pour un court instant, mais elle l'avait tout de même. Il relacha l'étreinte de ses mains, Fit un pas en arrière, se détachant d'elle. Son regard devait probablement ressembler à celui d'un gamin, plein d'insécurité, de curiosité, mais il ne s'empêcha plus de la regarder dans les yeux. S'affichant comme il était, sans se cacher.

Il avanca un bras en direction de la poitrine de Marlow, là où il y avait la fermeture éclaire de sa veste. Il descendit la boucle de la fermeture jusqu'en bas, lentement. Puis il glissa ses deux mains sur les épaules de Marlow faisant tomber la veste de ses bras. Elle se retrouvait en soutient-gorge, et cela ne lui couterait pas de nouveaux vêtements, c'était différent. Enfin, il prit lui-même l'initiative de retirer son t-shirt, seul. découvrant ses muscles durs et sa peau cicatrisée à plusieurs endroits. Il déposa délicatement son t-shirt sur la chaise de la coiffeuse, tout cela sans même lâcher Marlow des yeux. Il glissa ses grandes mains sur ses épaules, elles étaient douces. Odrean prit à nouveau le visage de sa compagne pour l'embrasser. Elle pouvait bien lui prendre son âme si elle en avait envie, de toute façon, il allait lui prendre la sienne.

Il sentit son portable vibrer dans la poche arrière de son jeans. Il pensa un instant le laisser sonner, mais c'était peut-être Yacinthe, et il se devait de voir ce qu'il en était. Il décolla ses lèvres de celles de Marlow, avec un regard ennuyé. Reprenant son sérieux, il répondit au téléphone, mais en même temps, il avait serré Marlow contre lui.


- Allo. (...) Oui. (...) Je sais. (...) Trente minutes? D'accord. (...) J'y serai, merci.

Il ne restait que trente minutes. La dure réalité le rattrapait. Odrean soupira. Allait-il avoir le temps de vivre tout ce qu'il avait à vivre avec Marlow en seulement trente minutes? Il avait envie de la caresser jusqu'à la fin de temps. Pour la première fois, il eut envie de rester, de ne plus aller à cette réunion. Il savait qu'il le fallait, mais il soupira afin de partager sa déception à Marlow. Glissant une main derrière le dos de sa douce, il dégrafa son soutient-gorge avec facilité, tout cela en la regardant avec intensité, puis il l'agrippa par la nuque et l'embrassa à nouveau.

[HJ: Si tu veux, là, on peu sauter tout de suite après l'action LOL au moment du départ^^ parce que ca commence à devenir chaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow Tengraaf

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 30
Date d'inscription : 03/12/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 327 ans
Ambitions: Tuer Teany Jenkins une bonne fois pour toutes.

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Mer 10 Déc - 21:21

[HJ: Pas de problème, on fait ça! Ps: J'adore la musique, c'est l'une de mes préférées!]

Marlow s'attendait à ce que leur étreinte devienne brutale et sauvage, comme à l'habitude. Mais cette fois-là était différente. Il le savait et elle le savait, ce qu'ils ignoraient c'était pourquoi. Mais ça n'avait pas d'importance. Il mit fin à leur baiser et elle resta à le regarder, haletante elle aussi. Il tenait son visage d'une main et caressa ses lèvres de l'autre. Alors qu'il ramenait ses cheveux derrière ses oreilles, elle fut surprise par la douceur dont il faisait preuve, cela ne lui ressemblait pas. Elle qui croyait n'aimer que les étreintes sauvages, s'étonnait d'ailleurs elle-même d'apprécier ça et de répondre à ses caresses par la même douceur.

C'était lui qui prenait les intiatives, elle ne faisait que suivre mais elle sentait instinctivement que cette fois-ci, c'était elle qui avait le contrôle sur lui et pas l'inverse. Elle aurait pu faire de lui ce qu'elle voulait à ce moment précis mais elle repoussa rapidement cette pensée dans son esprit, la manipulation n'était pas à l'ordre du jour. Elle ne voulait en aucun cas gacher ce moment. Il entremêla alors ses doigts avec les siens et posa son front sur le sien, elle ferma alors les yeux et eut un léger soupir de satisfaction, elle se sentait bien. Elle était une vampire, son premier réflexe n'était pas la douceur mais au contraire la violence, alors pourquoi se sentait elle si bien en ce moment?

Elle garda les yeux fermés lorsqu'il s'éloigna quelque peu d'elle, respirant profondément son odeur, cette odeur dont elle gardait le souvenir où qu'il soit. Lorsqu'elle les réouvrit, il était juste devant elle, il regardait intensément ses lèvres et semblait lutter contre lui-même, comme pour ne pas l'embrasser. Elle savait pourtant qu'il n'aimait pas trop l'embrasser. Il ferma alors les yeux, elle se rapprocha encore plus près de lui sans porter attention à sa propre respiration haletante et désordonnée. En l'observant ainsi, presque vulnérable face à elle, elle sentit que si elle encore eu un coeur, un coeur humain, celui-ci se serait emballé. Elle sentit tout de même la tension de son corps augmenter rapidement. Elle se pencha vers lui, tout contre lui, près de son cou. Et au lieu de le mordre comme elle en avait l'habitude, elle se ravisa et l'embrassa tendrement plusieurs fois.

Sentant qu'il réagissait à ses baisers, elle se releva, cherchant son regard. Il ouvrit à nouveau les yeux et fit un pas en arrière, lachant ses mains. Elle réagit douloureusement à son recul plus qu'elle ne l'aurait pensé, il lui semblait que son corps réagissait à cette absence. Il lui manquait déjà, sans son contact sur elle, un froid commençait à l'envahir. Elle croisa alors son regard et leurs yeux ne se lachèrent plus, elle était fascinée par ce qu'elle y voyait. Pour la première fois, il lui apparaissait comme un enfant incertain qui doutait de lui, pour la première fois, il avait besoin d'elle. Elle tendit les bras vers lui, l'invitant à se rapprocher à nouveau d'elle. Ce qu'il fit quelques instants après.

Il descendit la fermeture de sa veste, la regardant toujours et fit tomber celle-ci, la laissant en soutien-gorge. Pour une fois, elle n'aurait pas à se racheter de nouveaux vêtements. Mais elle s'en rendit à peine compte, son attention était focalisée sur lui. Il enleva son tee-shirt sans la lacher du regard et mit ses mains sur ses épaules. Elle leva alors ses mains qu'elle plaqua sur le torse de son compagnon, redessinant les cicatrices qui s'y trouvaient sans même avoir à les regarder tant elles les connaissaient par coeur. Il prit à nouveau son visage entre ses mains et l'embrassa encore. Nouant ses bras autour de son cou, elle lui rendit son baiser avec passion.

Il s'arrêta au bout d'un moment qui lui parut bien trop court et la regarda, ennuyé. Le souffle court, elle tentait de reprendre ses esprits après le baiser et ne comprit pas pourquoi, il lui lançait ce regard jusqu'à ce qu'il sorte son téléphone de la poche. Elle relacha ses bras pour lui permettre de répondre et s'apprêtait à s'éloigner un peu de lui lorsqu'il la serra tout contre lui. Elle posa doucement sa tête sur son épaule, écoutant ce qu'il disait. Elle se raidit néanmoins lorsqu'elle l'entendit dire qu'il ne leur restait plus que trente minutes. Si peu de temps... Elle n'avait aucune envie qu'il parte, elle voulait que le temps s'arrête mais c'était impossible.

Elle se releva en l'entendant soupirer. Elle chercha à nouveau son regard, il soupira à nouveau et sans avoir besoin de mots, elle comprit ce qu'il ressentait. Lui aussi aurait voulu rester là avec elle mais c'était impossible, tous deux le savaient. Marlow balaya alors tout le reste, elle était décidée à leur faire oublier à tous les deux ce qui allait se passer au-delà de ces trente minutes. Elle renoua ses bras autour de son cou et leva la tête lorsqu'il dégrafa son soutien-gorge, prenant une longue inspiration. Il s'embrassèrent à nouveau puis elle le regarda, décidée à tout lui faire oublier pendant ce qui serait peut-être leurs dernieres minutes ensemble. Plongeant ses yeux dans les siens, elle l'entraina avec elle dans ce dernier moment d'oubli.

Un moment après, ils étaient en train de se rhabiller. Il ne leur restait que cinq petites minutes mais Marlow refusait de se laisser envahir par sa panique et sa tristesse. Elle ne voulait pas gâcher ces dernières minutes, elle voulait se persuader que tout irait bien. Il était face à elle torse nu quand leurs regards se croisèrent à nouveau. Quelque chose de nouveau s'était installé entre eux deux, quelque chose qui les liait encore plus intensément. Mue par un besoin irrépressible, elle s'avança et se lova contre lui. Sa tête arrivait juste en haut de son torse avec leur différence de taille. Comme elle ne portait que son soutien-gorge, elle sentait sa peau froide contre la sienne. Elle passa ses bras autour de lui les plaquant dans son dos et resta là sans bouger, sans rien dire, un exploit pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odrean Hartzig

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 32
Date d'inscription : 17/11/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 988 ans
Ambitions: Just Do My Job

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Jeu 11 Déc - 0:56

Odrean devait maintenant se reprendre. Il s'était laissé allé sans retenu, sans concessions, mais il était temps pour lui de reprendre son ancien lui. Il ne pouvait pas partir pour le repère des lycans en restant sur son petit nuage. Parce que oui, il se sentait flotter au dessus de tout à ce moment précis, comme un ivrogne. Occupé à remettre ses jeans, il regarda l'heure, il était en retard. En fait, il lui restait cinq minutes, mais Odrean arrivait toujours à l'avance. Les autres allaient l'attendre sans doutes. Bouclant sa ceinture, ses yeux croisèrent ceux de Marlow qui l'enlaça tendrement, sans un mot. Il posa son bras droit sur elle, tout en attrapant son t-shirt qui était à porté de main. Doucement, avec une infinie tendresse, il écarta sa compagne de lui quelques secondes, juste le temps de remettre son vêtement sur lui, puis avec un autre mouvement délicat, il ramena la vampire vers lui. Il mis sa main derrière la tête de Marlow, dans ses cheveux, puis il prit une nouvelle respiration de son odeur. Après quelques secondes, il sentit l'empressement se faire sentir. Il devait partir.

Qui plus est, il devait se remettre dans le bon état d'esprit. Il devait redevenir lui-même, reprendre le contrôle. Il repoussa Marlow une seconde fois, juste assez pour pouvoir bien voir son visage. Odrean y lisait quelque chose de différent. Alors qu'il allait confirmer avec elle, qu'elle resterait bien à la maison sagement et qu'elle l'attendrait, il n'eut plus besoin de s'en assurer. Il le lisait, dans les yeux de sa maitresse. Il avait
confiance. C'était du nouveau, ça aussi. Il se retourna à la recherche de ses chaussures. Cette réunion était importante et il ne devait pas faire d'erreurs, déjà, il allait être en retard pour le départ et cela ne le rassurait pas tellement. La peur de décevoir Gravers prenait maintenant le dessus sur celle de quitter Marlow. Évidemment, et cela ne changerait jamais, Marlow passait en deuxième, après Yacinthe. Peu importe ce qu'elle lui faisait ressentir, peu importe ce qu'il venait de découvrir. Il attrapa une chaussure et l'enfila, en cherchant l'autre du regard. Il se pencha donc sous le lit, la seule endroit où il n'avait pas encore regardé. Bingo. Se redressant, quelque peu soulagé, il fit un tour d'horizon afin d'être bien certain de ne rien oublié. Tout y était. Il regarda l'heure, il lui restait deux minutes.

- Faut que je file.

Il regarda Marlow, sentant toujours cette connexion étrange en la voyant. Cependant, on pouvait dire qu'il avait repris ses sens, son contrôle et sa prestance habituelles. Son regard était maintenant sérieux, il avait quelque peu perdu la tendresse des derniers instants. La mission qu'il allait faire lui était remontée en tête et le fait d'y repenser l'avait ramené à son état initial. Odrean le vaillant soldat vampire, sans émotions. Pourtant, il s'approcha de Marlow, lui embrassa le front, doucement, en lui disant, sur un ton neutre:

- On se voit demain, Marlow

C'était une sorte de promesse qu'Odrean ne savait pas du tout s'il pourrait tenir. Mais en même temps, il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui. Le plus important, était qu'elle reste sagement au manoir, qu'elle se nourrisse avec ce qu'il lui avait apporté, et qu'elle l'attende, surtout. Il craignait qu'elle veuille passer le temps avec un autre vampire afin de ne pas y penser, mais il chassa cette idée de sa tête, ce n'était pas le moment de s'inventer des histoires. Il ne fallait pas qu'il devienne émotif. Il devait rester concentré, son esprit n'avait pas avantage à lui jouer des tours lorsqu'il serait en réunion avec les poilus. Sans plus de cérémonies, il fit un signe de tête à sa maitresse et quitta la pièce avant de changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marlow Tengraaf

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 30
Date d'inscription : 03/12/2008

Bloody Tales
Relations :
Âge: 327 ans
Ambitions: Tuer Teany Jenkins une bonne fois pour toutes.

MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   Jeu 11 Déc - 20:30

Marlow ne réagit pas quand il l'éloigna de lui, son esprit avait déjà accepté le fait qu'il devait partir, seul son corps semblait refuser l'écheance comme s'il ne lui appartenait. Elle sentir d'ailleurs du soulagement parcourir ses membres lorsqu'il la ramena vers lui après avoir enfilé son tee-shirt. Il agrippa tendrement sa tête et elle sentit qu'il respirait son odeur à plein poumons, comme elle-même le faisait avec la sienne sans s'en rendre compte. Elle refusa de fermer les yeux voulant garder cet instant dans son esprit. Lorsqu'il la repoussa à nouveau, elle ne réagit pas plus que la fois précédente, elle savait que c'était inéluctable. Il devait y aller, il se trahirait s'il n'y allait pas et elle-même perdrait sûrement une part de l'estime qu'elle lui portait. Son habitude à courir droit vers le danger sans regarder en arrière et sa dévotion envers Yacinthe faisaient partie de lui et elle le savait. Il lui était inutile de s'interposer, elle savait qu'il se déchirerait entre elle et Yacinthe et elle ne voulait pas. Elle n'était d'ailleurs pas sûre de gagner.

Il ne lui redemanda pas de rester tranquillement ici. Il dû lire en elle qu'elle ne quitterait pas le manoir. Elle essaya de se détendre ou en tout cas de sembler détendue. Puis repoussa une nouvelle fois ses inquiétudes, il allait partir dans quelques instants, il était hors de question qu'il parte en la voyant s'inquiéter et qu'elle gâche leurs derniers instants ensemble ainsi. Il se releva face d'elle, il devait partir.


"Je sais. Vas-y, un second ne doit pas être retard."

Même s'il était redevenu lui-même tout en contrôle et en discipline, Marlow ressentait toujours ce lien étrange entre eux deux. Elle savait que rien ne pourrait l'altérer. Elle lui sourit calmement, tentant de lui transmettre autre chose que ce qu'elle ressentait profondément. Elle fut fière d'elle, son sourire semblait donner le change. Il s'approcha d'elle et lui embrassa doucement le front, elle sourit de nouveau.

"Je t'attendrai. Ne t'en fais pas."

Un échange simple et concis. Marlow savait qu'il ferait tout pour tenir cette promesse même si lui même n'était pas sûr de pouvoir la tenir certainement. Quand à la sienne, elle savait déjà qu'elle la tiendrait, elle ne pourrait rien faire d'autre que l'attendre. Un instant, l'idée de s'amuser avec un autre que lui pour se changer les idées l'avait traversée mais elle savait qu'elle en serait incapable. En tout cas, il était hors de question que lui sache tout ça.

Il lui fit un bref signe de tête et sortit sans rien dire d'autre. Tout avait été dit entre eux, ils savaient ce que l'autre pensait et il ne valait mieux pas conclure ses adieux pendant trois heures. D'une part, ils n'avaient pas le temps, d'autre part, Marlow n'était pas sûre de le supporter. Ses sens de vampires avaient tendance à exacerber ses émotions et elle ne voulait pas lui faire une scène juste avant son départ. Elle regarda alors la porte se fermer sans un mot et recula vers le mur du fond. Accolée au mur, elle se laissa lentement tomber et resta là par-terre. Son visage ne reflétait rien, absolument rien. Après quelques minutes, peut-être quelques heures, elle bougea à nouveau et se releva. Elle descendit alors au salon rejoindre les autres, son enthousiasme habituel nuancé d'une légère inquiétude tout de même. Elle savait qu'elle allait passé la nuit à attendre le moindre bruit venant de l'entrée mais elle ne pourrait s'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe this is goodbye. [Marlow] - CLOS -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Partition mythique [Clos]
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/
» Un matin à la volière... [sujet clos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phobia - Fly over me evil angel. :: La Campagne :: Manoir :: Appartements :: Appartement de Marlow-
Sauter vers: